COTE D’IVOIRE : OPES HOLDING SA ET NCK INTERNATIONAL S’ALLIENT POUR LA CONSTRUCTION DE 40.000 LOGEMENTS SOCIAUX

Les sociétés Opes Holding et le groupe immobilier canadien NCK international ont signé une convention de partenariat en novembre dernier à Abidjan, en vue de la construction des logements sociaux en Côte d’Ivoire.
L’objectif de cette convention de partenariat est de réduire le déficit de logements en Côte d’Ivoire à travers la construction des logements sociaux, qui seront proposés aux citoyens par une politique de location-vente. Le déficit cumulé en termes de logements en Côte d’Ivoire est de 400.000, selon des sources officielles.

Les deux entreprises se sont engagées à construire des logements aussi bien à Abidjan qu’à l’intérieur du pays. Les travaux de construction seront financés par le Groupe Canadien NCK international à partir d’une joint-venture entre NCK international et Opes Holding dont l’activité consistera à la promotion et la construction immobilière. « Opes Holding avec son partenaire NCK international , à travers ce projet immobilier permettra à la Côte d’Ivoire de voir son déficit en logement être réduit un tant soit peu, avec la location-vente surtout que ce projet bénéficiera d’un financement déjà garanti. Comme je l’ai toujours dit, la condition sine qua non pour assurer et produire des logements sûrs en Côte d’Ivoire est de se pencher certes sur la loi des 3 F, le financement, la fiscalité et le Foncier. Mais le Financement est de loin, la condition la plus urgente à satisfaire pour y parvenir. Et en la matière, nous nous y attelons avec nos différents partenaires dont celui que nous venons signer avec le Financement basé en Canada », a dit Sangaré Siriki, PDG d’ Opes Holding SA et par ailleurs président de la Chambre nationale des Promoteurs et Constructeurs agréés de Côte d’Ivoire, cité par nos confrères d’abidjan.net.

» Nous partageons la même vision avec Opes Holding et nous comptons faire de grandes choses, à commencer par le financement de ces logements en location-vente que nous apporterons« , a déclaré pour sa part le Dr Yaovi BOUA, vice-président de NCK international, chargé des Finances et de l’Administration, relayé par notre source.

Les besoins en matière de logements en Côte d’Ivoire sont énormes. Il ressort d’une étude du BNETD réalisée en 2013 que le déficit cumulé en termes de logements en Côte d’Ivoire est de 400.000, avec un accroissement de 10% chaque année. De cette projection, les professionnels du secteur évaluent aujourd’hui à 500.000 les besoins en logements, avec une demande potentielle de 40.000 logements par an sur l’ensemble du territoire national. Reste donc à faire face à ce déficit structurel pour favoriser l’accès au logement social, même aux plus vulnérables, pour des raisons de justice, là aussi sociale. S’il est vrai que le volet financement est le nœud gordien du problème, la question foncière se pose aussi avec acuité, rendant ainsi encore plus difficile la construction en masse de 250.000 logements prévus par le gouvernement d’ici à l’horizon 2020.

Source : BATIRI.CI

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *