Burkina Faso: Huawei International a entamé la construction du backbone national de fibre optique

La société Huawei International a officiellement engagé les travaux de construction de la première phase du backbone national de fibre optique, le 10 décembre 2017. Le chantier qui porte sur un linéaire de 2 001 km, a officiellement été lancé à Gaoua, dans la région de Bafuji, par le président de la République, Roch Marc Christian Kaboré (photo).

La réalisation de cette première partie du réseau national de fibre optique, est estimée à 50 milliards Fcfa. Il est financé sur un prêt de 12 ans avec un différé de 3 ans, fourni à 60% par Bank of China et à 40% par BNP-Paribas.

C’est le groupe d’ingénierie français Tactis qui assure le suivi et le contrôle des travaux dont la durée de réalisation est d’une année.

Selon Hadja Ouattara/Sanon, la ministre du développement de l’économie numérique et des postes, au terme des travaux, le Burkina Faso détiendra en tout, près de 2 957 km de fibre optique. Les 2 001 km déployés dans le cadre du backbone national s’ajouteront aux 307 km exécutés dans le cadre du projet d’interconnexion de l’Afrique de l’Ouest, et aux 650 km de fibre réalisés dans le cadre du projet Cloud gouvernemental.

Après cette première phase du backbone national, une seconde est prévue. Elle portera sur le déploiement de 8 000 km de fibre optique à travers le pays. D’après Roch Marc Christian Kaboré, le gouvernement est « résolument engagé à faire en sorte que (…) nos régions soient interconnectées, qu’un certain nombre de nos collectivités soient interconnectées ».

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *